100 Images à dénommer

by - octobre 01, 2019

Pour en finir avec les illustrations pour enfants et les photos des années 90 !

J’ai débuté ce diaporama il y a un moment maintenant pour Mme P. une dame aphasique assez âgée. J’ai toujours du mal à proposer des cartes d’imagiers pour enfants à des adultes déjà dans une situation particulièrement difficile et infantilisante mais avec cette dame je sentais que des illustrations allaient clairement nuire à l’alliance thérapeutique et la mettre en colère ou la blesser !




Par ailleurs, les photos en grand format sur l’écran d’ordinateur étant parfois plus facile à reconnaître j'ai commencé à collecter des images et à construire mon propre " imagier" informatisé. J'ai privilégié au maximum des photos où les objets avaient une représentation prototypique bien évidemment mais j’ai également fait le choix d’accorder une importance toute particulière à la qualité des photos en optant pour des images aux couleurs vives et actuelles.

Presque immédiatement le matériel à pris de l’ampleur puisque au bout de quelques séances à exploiter les 10 premières j’ai eu besoin d’élargir le nombre et la variété des photos pour continuer à travailler avec Mme P.  Peu à peu, j’ai donc perfectionné ce matériel en augmentant le nombre d’images et en réorganisant les séries pour optimiser son utilisation.

NB : Toutes les images de ce matériel sont tirées de la base de données PIXABAY qui propose une multitude d'images libres de droits et d'attribution ! 
Je trouve qu'ils font un travail formidable, n’hésitez pas à visitez le site -> Par ici ! 


Dès le début, j'ai choisi d’associer les mots écrits aux images pour jouer sur la multimodalité. J'ai opté pour une apparition différée pour pouvoir travailler individuellement la lecture et/ou la déno ou encore utiliser la lecture comme une "aide" ou un "indice" supplémentaire pour la production orale. Par ailleurs, l'apparition du mot en différé me permet de travailler la production écrite en spontanée (avec auto-correction une fois le mot affiché) et/ou en copie.



De plus, avec la pratique, j'en suis venue à utiliser ce matériel en situation type PACE. C'est une méthode que j'apprécie beaucoup car elle permet au patient de prendre conscience des possibilités multimodale de la communication globale. Dans cette thérapie théorisée initialement par Davis et
Wilcox en 1981, le patient détient une information qu'il doit communiquer par "tous les moyens possibles" production orale, production écrite, dessin, geste, mime, utilisation de l'environnement, etc. L'objectif étant uniquement que le message passe.

Après quelques utilisation du diaporama avec cette technique de rééducation, il est devenu évident qu'il fallait ajouter des sons pour marquer l'affichage d'une nouvelle image ! Sans quoi il m'était impossible de me repérer sans tricher et tourner l'écran !

Pour finir, j'ai organisé les images en 10 séries de 10 images. La difficulté est volontairement identique dans toutes les séries (la première peut être est un peu plus facile mais à peine). L'idée étant de pouvoir mettre en place un entraînement spécifique du lexique avec ce matériel et éventuellement permettre l'établissement et l’utilisation d'une ligne de base.

Si vous avez des idées d’améliorations n’hésitez pas !

Et vous qu’utilisez-vous pour travailler avec vos patients aphasiques ?



. . . . . . . . . . Je télécharge . . . . . . . . . .



Impossible de lire les fichiers au format .ppsx ? Trouve ici une solution gratuite et facile !



Envie d'en découvrir plus ?

2 commentaires

  1. Merci beaucoup pour cette mine d'or! Je suis aussi souvent frustrée par les imagiers vieillots ou enfantins. Ces photos sont parfaites! De beaux moments en perspective avec les patients aphasiques :)

    RépondreSupprimer
  2. Des photos de grande qualité. C'est rare, et ça fait du bien ! Merci d'avoir partagé.

    RépondreSupprimer